Pour les membres

Prix Espiègle

Suivre l’actu numérique

Livres et autres ressources documentaires numériques en milieu scolaire: suivre les développements

Faire un don à l’APSDS

Suivre l'APSDS

Suivre l’APSDS / courriel

Pour recevoir les mises à jour du site par courriel:

Notre site

Sauf indication contraire, tout ce qui se retrouve sur ce site est sous license Creative Commons de type Attribution - Non commerciale - Partage à l'identique 2.5 Canada.

Sauf indication contraire, tout ce qui se retrouve sur ce site est sous license Creative Commons de type Attribution - Non commerciale - Partage à l'identique 2.5 Canada.

Les textes et documents accessibles seulement aux membres ne sont pas inclus.

Capsules Littéraires – Mauvaise Herbe

Rassat, Thibault. Mauvaise herbe. Montréal, La Pastèque, 2020. 40 pages https://www.lapasteque.com/mauvaise-herbe (extrait)

Eugène est un architecte pour qui la perfection est essentielle. Tout doit être droit, enligné et classé. Or, comme le montrent les illustrations, cet univers est terne, en nuances de gris, blanc et noir, sans âme, comme une prison dans une structure de béton. Seuls quelques traits de verdure se dessinent ici et là pour donner un semblant de vie. Or, un beau jour, un arbre sans crier gare tombe sur le chantier d’Eugène. Ce qui s’avérait comme une catastrophe devient la source d’un changement inattendu. Pour Eugène, l’arbre est parfait, dans sa position, dans ses angles. Il n’est pas question de l’enlever du chantier. Son projet se transforme alors sous les yeux ébahis des constructeurs et des gens du voisinage en une grande structure désordonnée et colorée qui allie les besoins de l’homme et de la nature et qui est en phase avec tout un écosystème. C’est la combinaison entre l’architecture et la nature qui est parfaite.

Un album sur l’écologie inspirant qui montre que, malgré son influence néfaste, l’homme peut aussi créer de belles choses en harmonie avec la nature.

L’ouvrage peut servir d’amorce pour découvrir l’œuvre de différents architectes/artistes qui intègrent la nature dans leur création. Un lien est d’ailleurs à faire avec l’album Une maison fantastique de Géraldine Elschner chez Élan vert qui présente une histoire similaire pour faire découvrir l’univers de Friedrich Stowasser, un artiste/architecte autrichien pour qui la nature était importante. Vous pourriez aussi demander aux élèves de construire/créer leur propre vision d’une maison/village écologique (dessin, maquette, etc.). L’album deviendrait alors le point d’un départ d’un projet qui réunirait les arts et les sciences.

Enfin, l’histoire de Rassat est aussi une belle leçon sur le changement. Face à l’imprévu, Eugène changera sa façon de se comporter et sa vision du monde pour mieux profiter de la vie. La catastrophe s’est transformée en opportunité.

La section des commentaires est maintenant fermée sur cette page.