Pour les membres

Suivre l’actu numérique

Livres et autres ressources documentaires numériques en milieu scolaire: suivre les développements

Faire un don à l’APSDS

Suivre l'APSDS

Suivre l’APSDS / courriel

Pour recevoir les mises à jour du site par courriel:

Notre site

Sauf indication contraire, tout ce qui se retrouve sur ce site est sous license Creative Commons de type Attribution - Non commerciale - Partage à l'identique 2.5 Canada.

Sauf indication contraire, tout ce qui se retrouve sur ce site est sous license Creative Commons de type Attribution - Non commerciale - Partage à l'identique 2.5 Canada.

Les textes et documents accessibles seulement aux membres ne sont pas inclus.

Capsule littéraire : A silent voice

  OHIMA, Yoshitoki. A silent voice. Paris : Ki-Oon, 2013.

Terminé 7 tomes en français Shonen

Shoko est une jeune sourde, qui malgré l’aide que lui apportent ses appareils auditifs, peine à comprendre les conversations et ce qui se passe autour d’elle. À son arrivée dans sa nouvelle école primaire, elle se fait intimider par le meneur de la classe, Shoya, et les autres élèves.

Un jour, la mère de Shoko porte plainte… À partir de ce moment, la classe se retourne contre Shoya et l’intimidateur se retrouve à la place de celle qu’il intimidait. Son quotidien devient un enfer qui le plonge dans la solitude et la détresse psychologique.

À la fin de son secondaire, il n’en peut plus et il décide de retrouver celle qu’il a intimidée pour lui faire des excuses, puis se suicider. Lorsqu’il rencontre Shoko pour se faire pardonner, Shoya devient incapable de s’enlever la vie, car il souhaite l’aider et essayer de réparer ses torts. Commence alors une histoire d’amitié entre Shoko et Shoya. Plus, il apprendra à la connaître, plus il s’ouvrira aux autres et inversement.

A silent voice nous transporte non pas dans un monde imaginaire ou un monde peuplé de créatures effrayantes, mais dans le quotidien d’un jeune intimidateur qui a vu son monde s’écrouler quand le soutient de ses camarades de classe lui a été retiré. Ce manga sort du lot grâce à la présentation de deux vies brisées par les actions ou l’inaction et l’incompréhension des autres.

De plus, cette série présente la réalité que les personnes sourdes peuvent vivre ou pouvaient vivre avant l’arrivée des appareils auditifs. Cette courte série de 7 tomes permet aux jeunes de réfléchir aux conséquences et aux bienfaits que leurs actes peuvent avoir sur les autres. Elle peut également rejoindre les jeunes qui, en transposant leur réalité sur la réalité de Shoko et de Shoya, en ressortiront grandis.

Cette série se lit facilement et les personnages sont attachants, touchants. Le seul point négatif de cette série est la fin, car nous ne pouvons que supposer ce qui unit maintenant nos deux personnages principaux. J’aurais aimé ne pas devoir lire entre les lignes pour conclure une série qui m’a capté et dont j’attendais avec impatience l’arrivée de l’avis de réservation mentionnant que le livre était maintenant disponible à la bibliothèque.

Je conseille vivement cette série et probablement l’adaptation en film sorti en 2016.

Bonne lecture et bon été!

Please follow and like us:
error

La section des commentaires est maintenant fermée sur cette page.