Pour les membres

Prix Espiègle

Suivre l’actu numérique

Livres et autres ressources documentaires numériques en milieu scolaire: suivre les développements

Faire un don à l’APSDS

Suivre l'APSDS

Suivre l’APSDS / courriel

Pour recevoir les mises à jour du site par courriel:

Notre site

Sauf indication contraire, tout ce qui se retrouve sur ce site est sous license Creative Commons de type Attribution - Non commerciale - Partage à l'identique 2.5 Canada.

Sauf indication contraire, tout ce qui se retrouve sur ce site est sous license Creative Commons de type Attribution - Non commerciale - Partage à l'identique 2.5 Canada.

Les textes et documents accessibles seulement aux membres ne sont pas inclus.

Capsule littéraire : Platinum end

Résultat de recherche d'images pour "platinum end manga""

 

Platinum end

Takeshi Obata et Tsugumi Ohba 

2015 – ?

Shonen

Série en cours

Plus de 3 tomes

 

Depuis que sa famille est morte dans un accident, Mirai habite chez son oncle et sa tante qui l’exploitent et le battent. Mirai (un nom qui signifie «futur») est un étudiant qui n’attend plus rien de la vie. Ne croyant plus en la possibilité d’être heureux, il se jette du haut de son immeuble. 

 

Nasse, est un ange (au corps féminin) qui vient de se voir confier une importante mission par Dieu : choisir un humain pour une compétition mortelle. Nasse choisit de sauver Mirai qui est en pleine chute. Elle lui offre  des présents. En les acceptant, Mirai devient l’un des participants. Commence pour lui un enfer aux côtés d’un ange…

 

Obata et Ohba sont les auteurs des très célèbres séries de mangas Death Note et Bakuman qui ont été adaptées en anime.

 

Ce manga est un shonen, soit un manga créé pour un public masculin d’environ 15 ans. Quand j’ai lu les premières pages, j’ai tout de suite pensé à Mirai Nikki à cause du nom du personnage principal :  Mirai. Puis, j’ai pensé à Death Note à cause de l’ange qui apporte des « cadeaux » comme Ryuk, et aussi aux sinistres événements qui accompagnent sa venue sur Terre. Plus loin, le manga m’a à nouveau fait penser à Mirai Nikki avec la compétition mortelle qui commence. Les dessins sont réussis et le lecteur retrouve facilement le trait de dessin tant apprécié dans Death Note. Mirai ressemble à un mélange des personnages de Death Note Light et L. 

 

J’ai apprécié la lecture de ce manga et j’attends avec impatience la parution du tome 2 vers la fin septembre. Toutefois, j’espère que Platinum End ne sera pas une pâle copie de Mirai Nikki ou de Death Note, mais bien un magnifique chef-d’œuvre signé Obata et Ohba.

La section des commentaires est maintenant fermée sur cette page.