Pour les membres

Suivre l’actu numérique

Livres et autres ressources documentaires numériques en milieu scolaire: suivre les développements

Faire un don à l’APSDS

Suivre l'APSDS

Suivre l’APSDS / courriel

Pour recevoir les mises à jour du site par courriel:

Notre site

Sauf indication contraire, tout ce qui se retrouve sur ce site est sous license Creative Commons de type Attribution - Non commerciale - Partage à l'identique 2.5 Canada.

Sauf indication contraire, tout ce qui se retrouve sur ce site est sous license Creative Commons de type Attribution - Non commerciale - Partage à l'identique 2.5 Canada.

Les textes et documents accessibles seulement aux membres ne sont pas inclus.

Capsule littéraire de Julie Richard (roman pour le secondaire)

Boulerice, Simon. Jeanne Moreau a le sourire à l’envers. Montréal : Leméac. 2013, 195 p.

Clientèle ciblée: élèves du secondaire.

Léon, un jeune homme de 15 ans, de la Rive-Sud de Montréal, entretient une correspondance écrite à la main avec Léonie, une jeune femme, de la Rive-Sud de Québec. Léon adore écrire et lire Léonie. Malgré leur moyen de communication que plusieurs qualifieraient d’archaïque, les deux adolescents se racontent leur vie.

Au fil de l’histoire, nous rencontrons le grand frère de Léon, Antoine qui mange peu et digère très mal, qui étudie en cinéma et qui adore les films des années 60 avec entre autres Jeanne Moreau. Il y a aussi Carl le meilleur ami de Léon qui ressemble à Taylor Lautner qui sort avec Kathy, surnommée Kate Moss. Nous apprenons à connaitre Léonie lors de son passage à Montréal en visite chez Léon. Il tombe sous le charme de cette petite bombe d’énergie aussi pétillante qu’un 7up avec son rire gras et son appétit impressionnant. Elle crée toute une tempête dans la tête et le cœur de Léon. 

Léon nous raconte sa vie, sa famille et ses amis. Il nous livre ses états d’âme, ses préoccupations, ses inquiétudes d’adolescent, son problème de pellicules.

Ce roman n’est pas récent, mais je n’avais pas encore eu l’occasion de le lire. C’est un roman magnifique, écrit avec la tout aussi magnifique plume de Simon Boulerice. J’ai beaucoup aimé ma lecture, j’ai apprécié l’histoire racontée au Je. Léon est un personnage qui vaut la peine d’être connu. Il y a une belle fraicheur dans ce roman, de beaux personnages et en même temps une note plus dramatique lorsqu’on parle de l’anorexie d’Antoine. Le roman n’est pas que sur l’anorexie du grand frère, mais le sujet est présent tout au long du roman. J’ai trouvé intéressant d’aborder le sujet de l’anorexie chez les garçons de cette façon. Une autre belle histoire signée Simon Boulerice. À lire !

Julie Richard,
Technicienne en documentation

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>