Pour les membres

Suivre l’actu numérique

Livres et autres ressources documentaires numériques en milieu scolaire: suivre les développements

Faire un don à l’APSDS

Suivre l'APSDS

Suivre l’APSDS / courriel

Pour recevoir les mises à jour du site par courriel:

Notre site

Sauf indication contraire, tout ce qui se retrouve sur ce site est sous license Creative Commons de type Attribution - Non commerciale - Partage à l'identique 2.5 Canada.

Sauf indication contraire, tout ce qui se retrouve sur ce site est sous license Creative Commons de type Attribution - Non commerciale - Partage à l'identique 2.5 Canada.

Les textes et documents accessibles seulement aux membres ne sont pas inclus.

Capsule littéraire de Jérémie Gagnon (manga)


Inoue, Toshiki. Sword Gai. Paris : Éditions Tonkam (Young manga), 2012. Série en cours, plus de 5 tomes. Seinen

Une jeune femme enceinte se pend en donnant naissance à un fils. Le malheureux garçon tombe sur un lit de serpents où il se fait mordre à plusieurs reprises. Habitant non loin de là, le forgeron Amon, entend l’enfant pleurer, le sauve et le nomme Gai. Amon en prendra soin et 10 ans plus tard, Gai deviendra l’un de ses apprentis.

Gai est un jeune homme fasciné par les épées. D’après plusieurs, une lame se cache en Gai. Alors qu’il travaille avec Amon, l’épée qu’ils forgent attire Gai et lui coupe un bras. Plus d’un mois après l’accident, Gai a toujours de la fièvre et il éprouve de la douleur à son membre fantôme. Afin d’apaiser la douleur, la colère et la lame tapie en Gai, Amon transformera le sabre Shiryu, un sabre contenant une force divine supérieure, en un bras pour Gai qui pourra contenir la colère de la lame tapie en Gai.

Ce nouveau bras conférera un pouvoir à Gai, mais avant de pouvoir l’utiliser, Gai devra dominer Shiryu. Si Shiryu l’emporte, Gai deviendra un Busoma, un humain possédé par une arme qui sème la terreur autour de lui. Si Gai l’emporte, il deviendra un Chrysalis, un chasseur de Busoma…

Comme dans plusieurs aventures, le héros est face au bien et au mal. Il en vient à se poser des questions sur le sens profond de ce concept. Souvent, le héros est un solitaire qui évite le plus possible les contacts avec les autres afin d’épargner ceux qui veulent se rapprocher de lui. Gai n’y fait pas exception. Né seul, dans la souffrance, il est incapable de voir les couleurs de la vie. Il lutte continuellement contre les ténèbres et parfois il se fait engloutir pour, finalement, en sortir plus fort. Sword Gai nous fait comprendre que si nous avons des difficultés, il faut les combattre pour en sortir plus fort et aussi plus sage.

Je ne saurais dire si ce manga deviendra un chef-d’oeuvre ou s’il sera oublié par les prochaines générations de lecteurs. Seul le temps nous le dira. Toutefois, il réserve de beaux moments, la lecture en est facile et l’histoire est intéressante.

L’anime est annoncé pour 2018 et il devrait être diffusé sur Netflix.

Jérémie Gagnon,
Technicien en documentation

La section des commentaires est maintenant fermée sur cette page.