Pour les membres

Suivre l’actu numérique

Livres et autres ressources documentaires numériques en milieu scolaire: suivre les développements

Faire un don à l’APSDS

Suivre l'APSDS

Suivre l’APSDS / courriel

Pour recevoir les mises à jour du site par courriel:

Notre site

Sauf indication contraire, tout ce qui se retrouve sur ce site est sous license Creative Commons de type Attribution - Non commerciale - Partage à l'identique 2.5 Canada.

Sauf indication contraire, tout ce qui se retrouve sur ce site est sous license Creative Commons de type Attribution - Non commerciale - Partage à l'identique 2.5 Canada.

Les textes et documents accessibles seulement aux membres ne sont pas inclus.

Capsule littéraire de Stéphanie Simard (roman)

creature-du-marais

Gervais, Stéphanie et Sabrina Gendron (ill.). La créature du marais. Saint-Lambert: Dominique et compagnie (roman noir), 2016, 101 p.

Pour les enfants de 8 ans et plus.

Magalie et Olivier, frère et sœur, vont passer une semaine chez leurs grands-parents dans un chalet au fond des bois. Comme toujours, ils sont bien préparés et ont tout ce dont ils ont besoin : carte, sifflet, trousse de premiers soins, etc. Ils ont bien hâte d’aller parcourir les sentiers pédestres pour découvrir de nouvelles espèces de plantes et d’animaux. Pourtant, leur petit voyage leur réserve bien des surprises. Dès leur arrivée, Olivier découvre une étrange note épinglée sur la porte : « Attention ! Entrée interdite dans le marais du lac des îles. Une créature mystérieuse et dangereuse y a élu domicile… » Intrigué, il demande à sa sœur de l’accompagner dans les marais en canot, mais ne lui parle pas de la note, pour ne pas l’effrayer. Dans les marais, des bruits étranges se font entendre et Olivier finit par tout dévoiler à sa sœur. Ils sont très effrayés, mais rencontrent la nouvelle voisine des grands-parents, Alexandra, qui les rassure en leur dévoilant que le monstre des marais n’est en fait qu’un petit hibou des marais. Elle leur explique que son père est biologiste et que c’est elle qui a écrit la note, pour éloigner les chasseurs et les pêcheurs du marais qui ne respectent pas toujours la faune et la flore.

Le récit est intrigant, authentique et touchant. Le lecteur ressent bien la crainte des enfants et s’interroge vraiment sur l’identité et sur l’allure du monstre des marais. Le dénouement est inattendu et attendrissant, avec la découverte de l’adorable hibou des marais. L’ingéniosité et la détermination dont fait preuve Alexandra pour protéger les animaux sont assez touchantes et remarquables aussi. À travers cette histoire, l’auteure sensibilise le lecteur à la protection de l’environnement et des animaux, puis le renseigne sur la faune et la flore, en lui donnant des informations véridiques. Comme nous pouvons le lire sur le Registre public des espèces en péril du Gouvernement du Canada, le hibou des marais est effectivement un animal en voie d’extinction. Les illustrations sont belles et accompagnent bien le récit. Les textes descriptifs sont détaillés et nous permettent de bien imaginer l’atmosphère des lieux. Le texte est écrit en gros caractères, dans une mise en page épurée, ce qui facilite la lecture pour les enfants. Ce mini-roman est bien adapté aux lecteurs débutants et peut être utilisé pour amorcer une discussion sur l’écologie avec les enfants.

Stéphanie Simard
Bachelière en Études littéraires
Étudiante à la maîtrise en Sciences de l’information

La section des commentaires est maintenant fermée sur cette page.