Pour les membres

Suivre l’actu numérique

Livres et autres ressources documentaires numériques en milieu scolaire: suivre les développements

Faire un don à l’APSDS

Suivre l'APSDS

Suivre l’APSDS / courriel

Pour recevoir les mises à jour du site par courriel:

Notre site

Sauf indication contraire, tout ce qui se retrouve sur ce site est sous license Creative Commons de type Attribution - Non commerciale - Partage à l'identique 2.5 Canada.

Sauf indication contraire, tout ce qui se retrouve sur ce site est sous license Creative Commons de type Attribution - Non commerciale - Partage à l'identique 2.5 Canada.

Les textes et documents accessibles seulement aux membres ne sont pas inclus.

Capsule littéraire de Jérémie Gagnon (manga)

d-gray-man

Hoshino, Katsura. D. Gray-Man. Paris : Pika Shonen, 2004- (publication en cours, plus de 25 tomes).

À la fin d’un XIXe siècle imaginaire commence le combat d’Allen Walker contre le Comte Millénaire.

Le Comte Millénaire, chef des 13 Noé, cherche à anéantir le monde grâce à de terrifiantes créatures appelées Akuma. Ces Akuma sont de puissantes armes construites à partir d’une âme, d’une tragédie et d’une étrange machine.

Allen Walker est un jeune homme de 14 ans marqué par le sceau de Dieu, l’Innocence. Seuls ceux capables de manipuler l’Innocence, une arme anti-Akuma, peuvent devenir « exorcistes » et ainsi combattre les Noé afin d’empêcher la fin du monde.

Voici l’un des premiers manga que j’ai lu et dont je lis la suite des aventures. Ce qui est intéressant dans ce manga, c’est la thématique des exorcistes combattant de puissantes créatures. Il est à noter que le terme « exorciste » est utilisé pour désigner les personnes capables d’utiliser l’Innocence. Elles auraient pu s’appeler : Soldat, Élu, Manipulateur d’Innocence, etc., mais l’auteure a préféré le terme « exorciste », comme elle a utilisé le mot « Akuma » (qui signifie démon en japonais) pour appeler ces types de personnages.

J’aime cette série et j’attends avec impatience chaque chapitre et chaque tome qui me font découvrir toujours un peu plus les aventures d’Allen Walker. Toutefois, cette série a un rythme de parution très lent, car son auteure souffre d’une maladie chronique.

Jérémie Gagnon
Technicien en documentation

La section des commentaires est maintenant fermée sur cette page.