Pour les membres

Suivre l’actu numérique

Livres et autres ressources documentaires numériques en milieu scolaire: suivre les développements

Faire un don à l’APSDS

Suivre l'APSDS

Suivre l’APSDS / courriel

Pour recevoir les mises à jour du site par courriel:

Notre site

Sauf indication contraire, tout ce qui se retrouve sur ce site est sous license Creative Commons de type Attribution - Non commerciale - Partage à l'identique 2.5 Canada.

Sauf indication contraire, tout ce qui se retrouve sur ce site est sous license Creative Commons de type Attribution - Non commerciale - Partage à l'identique 2.5 Canada.

Les textes et documents accessibles seulement aux membres ne sont pas inclus.

Capsule littéraire de Stéphanie Simard (roman)

cachette_parfaite

Lamy, Fernande D. La cachette parfaite. Montréal: Bayard Canada, 2015. 104 p.

Pour les enfants de 9 ans et plus.

La cachette parfaite, c’est l’histoire d’une jeune lectrice passionnée de 11 ans, Élise. Cette histoire, c’est en quelque sorte un hommage à la lecture. On nous y présente bien l’engouement et les émotions que l’on peut ressentir lorsqu’on lit un livre qui nous passionne, qu’on s’attache aux personnages et que l’on devient totalement absorbé par l’histoire.

Élise lit dès qu’elle en a la moindre occasion. Elle est tellement captivée par son roman qu’elle en oublie le monde extérieur, dépasse son couvre-feu et se cache dans toutes sortes d’endroits saugrenus pour pouvoir lire tranquillement et éviter d’être dérangée par son petit frère Marco, qui la talonne sans cesse pour qu’elle lui lise une histoire ou lui raconte celle de son roman. Elle partage cette passion avec son meilleur ami Félix, qui lit lui aussi le même roman qu’elle. Ensemble, ils discutent des passages qu’ils ont aimés et s’interrogent sur l’évolution de l’histoire.

La jeune fille est tellement passionnée par son roman qu’on a vraiment l’impression qu’elle y plonge. L’auteure utilise les mises en abyme, nous permettant de lire nous aussi des extraits du roman qui fascine Élise. Ainsi, nous pouvons suivre l’histoire de son héros, Jehan, et de son amie, Éléonore, en même temps qu’Élise, et ainsi mieux comprendre ce qu’elle ressent pendant sa lecture.

Le monde fantastique et le monde réel se côtoient (le roman que lit Élise est un roman fantastique), mais ils semblent également se confondre à certains moments. Un soir, Élise s’endort pendant sa lecture et rêve qu’elle entre dans le livre. Tout se mélange, Félix est Jehan, elle est Éléonore. Lorsqu’elle se réveille, elle réalise qu’elle n’a que rêvé, mais un doute persiste tout de même et nous laisse croire qu’elle s’est peut-être réellement introduite dans le livre pour devenir elle-même héroïne et changer la fin de son roman.

Stéphanie Simard
Bachelière en Études littéraires
Étudiante à la maîtrise en Sciences de l’information

La section des commentaires est maintenant fermée sur cette page.