Pour les membres

Suivre l’actu numérique

Livres et autres ressources documentaires numériques en milieu scolaire: suivre les développements

Faire un don à l’APSDS

Suivre l'APSDS

Suivre l’APSDS / courriel

Pour recevoir les mises à jour du site par courriel:

Notre site

Sauf indication contraire, tout ce qui se retrouve sur ce site est sous license Creative Commons de type Attribution - Non commerciale - Partage à l'identique 2.5 Canada.

Sauf indication contraire, tout ce qui se retrouve sur ce site est sous license Creative Commons de type Attribution - Non commerciale - Partage à l'identique 2.5 Canada.

Les textes et documents accessibles seulement aux membres ne sont pas inclus.

Capsule littéraire de Brigitte Sirois (bande dessinée)

Roger et ses humains

Iov, Cyprien et Paka. Roger et ses humains (t.1). Paris: Dupuis, 2016. 84 p.

Clientèle ciblée: Élèves du secondaire

Résumé: Oh! Qu’est-ce donc? Une boîte qui trône en plein milieu de l’appartement de Hugo le chômeur, Florence la vaillante et le chat … le chat.

Dans cette caisse se trouve un robot à intelligence artificielle. Un robot qui prendra le nom de Roger. Et Roger saura faire déroger toutes les règles de vie, de civisme et de bienséance car, pauvre de lui, on lui a inséré une puce pour résoudre des opérations, combattre l’ennemi, et non pour socialiser. L’absence de filtre émotif causera maints imbroglios, quiproquos et malaises pour le malheur de nos protagonistes, mais certainement pas pour nous! L’esprit cartésien de Roger fait hurler ses « humains » et catastrophe supplémentaire, Roger ne PEUT pas mentir…

Critique: Voici un bijou de comédie. Cette bande dessinée tant attendue par nos ados est enfin scénarisée et publiée par l’auteur Cyprien Iov, qui s’est fait connaître dans le monde francophone et francophile en tant que Youtubeur et grâce à son site cyprien.fr

La scénarisation est montée sous forme de strips, tout en faisant évoluer l’histoire d’une page à l’autre. Les dessins sont expressifs, certains évoquant l’esprit du mangaka. Plusieurs scènes réfèrent au monde du web et à l’absurdité des Facebook, textos et compagnie. Les répliques irrévérencieuses et crues ne sont pas sans rappeler Matthew Inman (The Oatmeal), autre bédéiste vedette du web. Bref, toute cette combinaison saura plaire aux adultes et assurément à nos adolescents. Comble de joie, les aventures de Roger ne s’arrêtent pas ici…

Brigitte Sirois
Technicienne en documentation

La section des commentaires est maintenant fermée sur cette page.