Pour les membres

Suivre l’actu numérique

Livres et autres ressources documentaires numériques en milieu scolaire: suivre les développements

Faire un don à l’APSDS

Suivre l'APSDS

Suivre l’APSDS / courriel

Pour recevoir les mises à jour du site par courriel:

Notre site

Sauf indication contraire, tout ce qui se retrouve sur ce site est sous license Creative Commons de type Attribution - Non commerciale - Partage à l'identique 2.5 Canada.

Sauf indication contraire, tout ce qui se retrouve sur ce site est sous license Creative Commons de type Attribution - Non commerciale - Partage à l'identique 2.5 Canada.

Les textes et documents accessibles seulement aux membres ne sont pas inclus.

Capsule littéraire de Jérémie Gagnon (bande dessinée)

PapyrusCésar

Conrad, Didier; Ferri, Jean-Yves. Le papyrus de César. Paris : Les éditions Albert René, 2015.

Dans Le 36e épisode d’Astérix, nous retrouvons les irréductibles Gaulois au coeur de la censure faite sur le nouveau livre de César : Commentaires sur la guerre des Gaules. Doublepolémix arrive au village avec le papyrus mis de côté par César. Les Gaulois, un peuple avec des traditions orales, ne portent que peu d’intérêt à un document. Nos amis habituels partent donc rencontrer le druide qui conserve les connaissances afin qu’il mémorise le contenu du papyrus.

Que dire de cette première bande dessinée de Ferri et Conrad… qui prennent la relève de Goscinny et d’Uderzo. Premièrement, le dessin des personnages a un peu changé, mais ça reste du très bon Astérix et il n’y a pas de quoi paniquer puisque les dessins d’Uderzo ont aussi changé au fil du temps. Plusieurs nouveaux personnages sont ajoutés à l’univers qui a conquis tant de lecteurs tels que Promoplus, l’éditeur de César; Doublepolémix, un colporteur gaulois et Archéoptérix, le druide gardien des traditions.

J’ai aimé la lecture de ce tome. Plusieurs éléments d’actualité sont glissés dans le scénario. Certains m’ont fait franchement rire. L’un des passages que j’ai appréciés transporte le visiteur dans la hutte d’Assurancetourix pour lui présenter les différents instruments de musique de sa collection et on comprend son succès…

Pour cette bande dessinée, j’appliquerais le 4e droit du lecteur de Pennac soit celui de relire, car le plaisir n’en sera que renouvelé.

Toutefois, je vous suggère de rester loin de L’Orypilinx… (en lisant la BD, vous comprendrez!)

Bonne lecture !

– Jérémie Gagnon

Technicien en documentation

2 comments to Capsule littéraire de Jérémie Gagnon (bande dessinée)

  • Pierre Van Eeckhout

    Ça me donne le goût d’aller le lire! Merci!

  • Isabelle Hogue

    J’ai trouvé également plein de références actuelles, ce qui donne un ton léger et humoristique à l’histoire…un bon Astérix!