Pour les membres

Suivre l’actu numérique

Livres et autres ressources documentaires numériques en milieu scolaire: suivre les développements

Faire un don à l’APSDS

Suivre l'APSDS

Suivre l’APSDS / courriel

Pour recevoir les mises à jour du site par courriel:

Notre site

Sauf indication contraire, tout ce qui se retrouve sur ce site est sous license Creative Commons de type Attribution - Non commerciale - Partage à l'identique 2.5 Canada.

Sauf indication contraire, tout ce qui se retrouve sur ce site est sous license Creative Commons de type Attribution - Non commerciale - Partage à l'identique 2.5 Canada.

Les textes et documents accessibles seulement aux membres ne sont pas inclus.

Les carottes sont cuites pour le Grand Méchant Loup!

Texte, Suzanne Bogeat; illustrations, Xavière Devos
Paris: L’Élan vert, 2010
[25] pages
18,95$


Créativité et tendresse sont deux mots qui qualifient cet album. En revisitant les personnages des contes traditionnels, l’auteure nous offre une suite des plus sympathiques. Monsieur le grand méchant loup, rendu vieux, doit se mettre aux légumes. Bien malgré lui, il apprendra les rudiments du jardinage avec nos trois petits cochons préférés, en plus de développer un lien particulier avec le petit chaperon rouge et sa petite fille. Chapeau à l’illustrateur apportant toute la tendresse à ce conte!

– Marie-Hélène Charest

Le grand méchant loup ne sait pas ce qui lui arrive: toutes ses proies lui échappent! Découragé, il rend visite à son médecin. Le loup apprend alors qu’il n’est pas malade, mais qu’il a tout simplement vieilli… Suivant les recommandations de son médecin qui lui a conseillé d’adopter un régime végétarien, le loup se met à voler des légumes dans le potager des trois petits cochons. Ignorant tout du monde végétal, le pauvre loup se rend malade à manger des tomates vertes, des tiges de carottes, etc. Ayant eu vent de l’affaire, le petit chaperon rouge, maintenant adulte, se rend au chevet du grand méchant loup et lui fait une proposition des plus surprenantes. Il habitera chez elle où elle pourra prendre soin de lui à condition qu’il veille sur sa fille Violette. De retrouver ces personnages de conte plusieurs années plus tard est tout simplement génial. Les enfants apprécieront redécouvrir ces contes sous un autre angle.

– Célia Richard

La section des commentaires est maintenant fermée sur cette page.