Pour les membres

Suivre l’actu numérique

Livres et autres ressources documentaires numériques en milieu scolaire: suivre les développements

Faire un don à l’APSDS

Suivre l'APSDS

Suivre l’APSDS / courriel

Pour recevoir les mises à jour du site par courriel:

Notre site

Sauf indication contraire, tout ce qui se retrouve sur ce site est sous license Creative Commons de type Attribution - Non commerciale - Partage à l'identique 2.5 Canada.

Sauf indication contraire, tout ce qui se retrouve sur ce site est sous license Creative Commons de type Attribution - Non commerciale - Partage à l'identique 2.5 Canada.

Les textes et documents accessibles seulement aux membres ne sont pas inclus.

Capsule littéraire de Brigitte Sirois (roman)

trois

Lotz, Sarah. Trois. Paris : Fleuve noir, 2014. 522 p.

Public cible: Élèves du secondaire

Résumé: 2012. Quatre crashs d’avions simultanés aux quatre coins du globe. De cet hécatombe, un seul survivant : un enfant dont sa survie tient du miracle ou de l’inexpliqué. Un battage médiatique s’ensuit où toutes les interprétations voltigent tous azimuts. Des fanatiques religieux y voient l’incarnation des quatre cavaliers de l’Apocalypse, annonciateurs de la fin du monde. Dans le même temps, les familles recueillant ces enfants orphelins assistent à des manifestations étranges. Qui sont ces enfants qui n’appartiennent plus à leur passé? Que veulent-ils?

Commentaires: Voici le bouquin que je classe dans la catégorie MLF: le maudit livre fatiguant! (Ça change du thriller ou du thrillère comme disent nos cousins-frangins). Le genre de livre que je débute et que je ne veux plus lâcher. Il m’accompagne partout dans le but de connaître la fin – le punch. Présenté comme un journal d’enquête, Elspeth Martins rassemble tous les témoignages de ceux et celles qui ont été témoins et secouristes lors des accidents. Elspeth dévoile les interviews des gens qui ont cotôyé les enfants: familles, professeurs, amis, etc. Plus les témoignages se recoupent, plus la tension monte au fil des chapitres. À l’instar du peintre, l’auteure crée son tableau par petites touches, en finesse et en discrétion. La finale m’a laissée confuse. Trop d’attentes? J’espérais l’épilogue déterminant où enfin le mystère entourant la survie de ces rescapés aurait été élucidé, dévoilant leurs intentions véritables.

Rassurons-nous, Sarah Lotz prépare la suite Day four, non encore traduit.

-Brigitte Sirois

La section des commentaires est maintenant fermée sur cette page.