Pour les membres

Suivre l’actu numérique

Livres et autres ressources documentaires numériques en milieu scolaire: suivre les développements

Faire un don à l’APSDS

Suivre l'APSDS

Suivre l’APSDS / courriel

Pour recevoir les mises à jour du site par courriel:

Notre site

Sauf indication contraire, tout ce qui se retrouve sur ce site est sous license Creative Commons de type Attribution - Non commerciale - Partage à l'identique 2.5 Canada.

Sauf indication contraire, tout ce qui se retrouve sur ce site est sous license Creative Commons de type Attribution - Non commerciale - Partage à l'identique 2.5 Canada.

Les textes et documents accessibles seulement aux membres ne sont pas inclus.

Des équipes multidisciplinaires inspirantes: La collaboration des bibliothécaires du Service des ressources éducatives aux jeunes avec les intervenantes du programme Parenfant

Article écrit par Marie-Christine Savoie, bibliothécaire, Commission scolaire des Chênes.

Le programme Parenfant existe depuis plusieurs années à la Commission scolaire des Chênes. Destiné aux enfants de 4 ans et à leurs parents, ce programme est notre personnalisation du programme Passe-partout offert dans plusieurs commissions scolaires du Québec. L’objectif principal de ce programme est d’«apprivoiser l’école et tisser un lien signifiant entre la famille et le milieu scolaire» (1). À la CS des Chênes, les enfants se rendent à l’école pour 42 rencontres d’octobre à mai et les parents sont invités avec leurs enfants à 8 rencontres. Chacune des rencontres avec les parents porte sur un thème spécifique.

Ma collègue et moi avons donc collaboré avec la conseillère pédagogique au préscolaire responsable de ce programme depuis 15 ans, avec la professionnelle responsable des rencontres, ainsi qu’avec les parents et les cinq enseignantes du préscolaire. J’ajouterais aussi la collaboration des responsables des bibliothèques publiques de la région puisque la rencontre du thème d’éveil à la lecture et à l’écriture a eu lieu dans les locaux de ces bibliothèques.

Notre rôle: En collaboration avec notre collègue CP et la professionnelle responsable des rencontres avec les parents, nous avons planifié la rencontre du thème Éveil à la lecture et à l’écriture. L’an dernier il y avait 23 groupes de Parenfant répartis dans 17 écoles. Nous nous sommes donc divisé les groupes selon nos territoires respectifs. Voici un aperçu du déroulement de ces rencontres.

Nous avons d’abord modélisé l’utilisation de livres auprès des enfants en présence de leurs parents et des enseignantes. Nous avons partagé de grands moments de joie à travers ces titres: Papa, maman, les livres et moi, Boucle d’or et les trois ours, C’est ma couleur et Mon ami Henri (2). Ensuite, parents et enfants ont imaginé une fin à Mon ami Henri (nous avions arrêté la lecture à un moment judicieux). Cela nous a permis de préparer une table avec de nombreuses suggestions de livres.

Nous avions pris soin de varier les genres de livres: imagiers, chiffriers, abécédaires, documentaires, bandes dessinées sans texte, albums avec des personnages (Toupie, Floup, Galette, Benjamin, Louna, Stella, etc.), contes classiques, magazine jeunesse, etc.

Nous avons ensuite rejoint les parents, les enfants et leur enseignante pour écouter la fin du récit imaginé par chacun d’eux. Nous avons ensuite pu raconter «la vraie fin» de l’histoire…

Après la collation, les enfants sont retournés avec leur enseignante et nous avons pris du temps avec les parents et la professionnelle en charge des rencontres pour parler des bienfaits de lire à voix haute à son enfant tous les jours! Nous avons mis l’accent sur plusieurs points:

  • C’est un facteur-clé de la réussite scolaire
  • Pour que ces bienfaits se manifestent, il faut que l’équation «parent+enfant+lecture» soit un moment agréable. Chacun doit y trouver son compte!
  • 5-10-15 minutes par jour ont un effet
  • Lire à voix haute quotidiennement est la meilleure activité pour préparer à l’apprentissage de la lecture (ajout de vocabulaire, structure du récit, langage écrit, sens des lettres, etc.)
  • Le but n’est pas de leur apprendre à lire, mais de leur donner le goût de lire, d’éveiller leur curiosité par les livres
  • Au début, ce ne sont pas tous les enfants qui aiment se faire raconter une histoire. On peut aussi interagir avec les différentes sortes de livres, poser des questions, etc.
  • Apprendre à connaître les goûts de ses enfants en variant les genres de livres
  • Être sensible au niveau d’attention de notre enfant: ne pas forcer si l’écoute n’est plus
  • Donner quelques trucs pour «animer la lecture»
  • Nous avons utilisé les livres que nous avions apportés ainsi que notre animation auprès des enfants pour illustrer nos propos. Une bibliographie des livres présentés était offerte aux parents de même qu’une liste de ressources Internet intéressantes (Communication-Jeunesse, Naître et grandir, BaNQ, etc.).

    Chacune de ces rencontres a eu lieu à la bibliothèque de leur municipalité afin de faire connaître aux parents les ressources disponibles dans leur milieu. Même si les écoles possèdent leur bibliothèque scolaire, elle n’est pas destinée aux parents. Les responsables des bibliothèques étaient sur place pour expliquer la façon de s’abonner, etc. Quelques rencontres ont eu lieu à la bibliothèque de Drummondville, les autres faisaient tous partie du Réseau-Biblio. Une belle collaboration municipale-scolaire!

    Je dois avouer qu’au début, il m’a fallu trouver le bon ton pour ne pas sentir que je faisais la morale aux parents. Je me suis rapidement aperçue que ceux-ci étaient présents parce qu’ils avaient besoin d’information, de suggestions et de trucs pour lire avec leurs enfants. Nous avons pu avoir un contact privilégié avec ces parents afin de répondre à leurs questions. Nous espérons refaire le projet cette année.

    (1) http://www.csdeschenes.qc.ca/prescolaire-primaire/parenfant.aspx

    (2) Papa, maman, nos livres et moi de Danielle Marcotte, Les 400 coups. Boucle d’or et les trois ours, de Valeri Gorbachev, Éditions Nord-Sud. C’est ma couleur!, d’Anne Sol, Les Éditions de la Bagnole. Mon ami Henri, Philippe Béha, Éditions Scholastic.

La section des commentaires est maintenant fermée sur cette page.