Pour les membres

Suivre l’actu numérique

Livres et autres ressources documentaires numériques en milieu scolaire: suivre les développements

Faire un don à l’APSDS

Suivre l'APSDS

Suivre l’APSDS / courriel

Pour recevoir les mises à jour du site par courriel:

Notre site

Sauf indication contraire, tout ce qui se retrouve sur ce site est sous license Creative Commons de type Attribution - Non commerciale - Partage à l'identique 2.5 Canada.

Sauf indication contraire, tout ce qui se retrouve sur ce site est sous license Creative Commons de type Attribution - Non commerciale - Partage à l'identique 2.5 Canada.

Les textes et documents accessibles seulement aux membres ne sont pas inclus.

On prendrait bien votre portrait!: Lecture en tandem

Article écrit par Suzie Pelletier, bibliothécaire, Commission scolaire des Phares.

Le début d’un beau projet

Le projet Lecture en tandem est né d’un remue-méninge survenu à la suite d’une histoire vécue chez moi. Un proverbe dit que les chiens ne font pas des chats… En tout cas, chez moi, les bibliothécaires ne font pas nécessairement des lecteurs! Mes garçons ne sont pas de grands amateurs de lecture. C’est donc pour les encourager que j’ai décidé de lire le même livre en même temps qu’eux pour pouvoir en discuter et avoir une petite idée de leurs compétences en lecture.

La clientèle visée

C’est après avoir raconté cette anecdote à mon collègue d’alors que nous avons eu l’idée d’organiser cette activité à plus grande échelle dans les écoles Saint-Jean et Langevin de Rimouski et, plus tard, à l’école du Mistral de Mont-Joli. Toutes ces écoles accueillent des élèves du premier cycle du secondaire. Cette clientèle nous intéressait particulièrement, car peu de projets en littératie familiale s’offrent à eux, la plupart des programmes ou projets de lecture mis sur pied pour les familles s’adressant surtout aux enfants d’âge préscolaire ou du primaire.

De plus, le passage du primaire au secondaire n’est pas toujours aussi harmonieux qu’on le voudrait, autant pour les élèves que pour leurs parents. Ces derniers veulent savoir comment leur enfant s’adapte à son nouvel environnement et comment ils peuvent continuer de l’accompagner dans son parcours au secondaire. Il ne faut pas oublier que les parents sont encore très présents dans la supervision des études à ce niveau. Leur influence est importante pour les jeunes, d’où l’idée de les encourager à servir de modèle en lecture à leur enfant.

Une autre raison de s’intéresser à cette clientèle est qu’elle est ciblée par le référentiel d’intervention en lecture produit par le MELS. Nous croyons que notre projet s’inscrit très bien dans la démarche mise sur pied pour aider les élèves en difficulté. L’appui des parents est primordial dans ce processus et ne peut que renforcer les efforts de l’équipe-école dans ses interventions.

Le fonctionnement

Le principe de Lecture en tandem est simple. Nous prêtons au parent deux exemplaires d’un même roman pour qu’il puisse le lire en même temps que son enfant. Nous lui prêtons également un documentaire portant sur l’un des sujets traités dans le roman. En plus de permettre de passer un moment parent-enfant très agréable à consulter les informations factuelles en lien avec le roman, le documentaire peut également servir de prétexte pour discuter de leur lecture commune.

Avec les livres, nous remettons au parent un signet avec des questions en lien avec les compétences «Réagir» et «Comprendre et interpréter». Ces questions ouvertes ont été construites de façon à faire parler le jeune de son expérience de lecture. Sans avoir de prétentions pédagogiques, puisqu’on veut que l’expérience de lecture demeure ludique, ces questions font quand même référence aux termes utilisés par les enseignants.

C’est lors des rencontres parents-enseignants, organisées deux fois par année, que nous rencontrons les parents dans les écoles. Nous installons tous nos livres sur une table bien identifiée au projet. Une fois passée la surprise (ou l’impression que nous voulons leur vendre quelque chose!), les parents s’arrêtent et s’informent sur le projet. La plupart des parents rencontrés repartent avec un ensemble romans-documentaire, avec la ferme intention de prendre le temps de lire avec leur enfant.

Bien entendu, cette intention louable ne se concrétise pas toujours. Le manque de temps ou le manque d’enthousiasme du jeune (!) sont les principales raisons invoquées par les parents pour ne pas avoir donné suite au projet. Mais ceux qui sont allés jusqu’au bout ont beaucoup apprécié l’aventure.

Le choix et les achats de livres

Le choix des livres est une partie fort agréable pour nous! La littérature adolescente n’a jamais été aussi prolifique et elle se prête merveilleusement bien à notre projet. Il est donc inutile de vous dire que le fait de choisir des titres pour ce niveau et d’y associer des documentaires nous a permis de faire des lectures et des recherches vraiment intéressantes!

Nous avons choisi des romans accessibles à la clientèle visée et de genres différents. Nous avons également acheté des livres au nombre de pages varié afin de permettre aux élèves qui aiment moins lire (et aux parents qui ont moins de temps!) de participer quand même au projet.

Au départ, nous n’avions pas un bien grand budget pour faire nos premières sélections. Nous avons commencé en récupérant des livres de nos écoles pour les avoir en double. D’ailleurs, je me dois de souligner la très bonne collaboration reçue des écoles qui n’ont pas hésité à partager leur collection au profit des autres.

Malgré toute cette bonne volonté, nous avions encore peu de livres à offrir. La Commission scolaire des Phares ainsi qu’une école, par le biais de son budget SIAA (Stratégie d’intervention Agir Autrement), nous ont fourni un montant pour l’achat de livres neufs. Et enfin, avec les prix gagnés grâce à ce projet (Prix de reconnaissance en lecture régional et national), nous avons pu acheter d’autres nouveautés, ce qui, reconnaissons-le, a grandement amélioré notre popularité lors des autres rencontres parents-enseignants!

Collaboration avec la Ville de Rimouski

Pour la prochaine année, nous avons établi un partenariat avec la bibliothèque municipale de Rimouski pour qu’elle offre à ses usagers un choix de romans en deux exemplaires et des documentaires associés. Il faut dire que le directeur de la bibliothèque Lisette-Morin, M. David Nadeau, est mon ancien collègue dont je vous parlais au tout début de ce texte! Il est donc bien au courant du projet et nous n’avons pas eu à le convaincre bien longtemps!

Ce partenariat permettra d’offrir une plus grande variété de livres et de thèmes pour nos élèves et leurs parents. Un présentoir sera réservé à la Lecture en tandem à la bibliothèque Lisette-Morin et sera clairement identifié aux couleurs de notre projet. Les livres seront offerts durant les mêmes périodes que les réunions de parents, c’est-à-dire en novembre et en février.

Bien sûr, nous espérons conclure la même entente pour les écoles desservies par d’autres bibliothèques municipales. Le travail se poursuit en ce sens.

Personnes impliquées

J’ai été secondée dans ce projet par ma collègue Marie-Hélène Charest et par une conseillère pédagogique en français, Denise Mignault. Et il ne faudrait pas oublier le travail des techniciennes en documentation impliquées dans le processus depuis le tout début, notamment pour le traitement et le retour des livres. Il s’agit de Julie Pigeon, de l’école Paul-Hubert, Katie Vallée, des écoles Langevin et Saint-Jean et Mélinda Létourneau, de l’école du Mistral.

Conclusion

On ne doit pas sous-estimer l’influence des parents dans la réussite et la persévérance scolaires de leur enfant. Leur attitude, notamment vis-à-vis de la lecture, a une incidence majeure sur l’enfant et ses propres perceptions. Qu’un élève provienne d’un milieu défavorisé ou qu’il soit en difficulté d’apprentissage, l’appui de ses parents lui est essentiel pour faire face aux obstacles.

Par le projet Lecture en tandem, nous voulons mettre en place des conditions gagnantes afin d’encourager les pratiques de lecture à la maison. L’idée de lire en même temps que son enfant permet des échanges immédiats et stimulants. De simples petits gestes peuvent avoir un impact considérable sur la réussite éducative et ainsi développer la curiosité et soulever des passions. Nous espérons grandement avoir atteint ce but dans quelques familles!

La section des commentaires est maintenant fermée sur cette page.