Pour les membres

Suivre l’actu numérique

Livres et autres ressources documentaires numériques en milieu scolaire: suivre les développements

Faire un don à l’APSDS

Suivre l'APSDS

Suivre l’APSDS / courriel

Pour recevoir les mises à jour du site par courriel:

Notre site

Sauf indication contraire, tout ce qui se retrouve sur ce site est sous license Creative Commons de type Attribution - Non commerciale - Partage à l'identique 2.5 Canada.

Sauf indication contraire, tout ce qui se retrouve sur ce site est sous license Creative Commons de type Attribution - Non commerciale - Partage à l'identique 2.5 Canada.

Les textes et documents accessibles seulement aux membres ne sont pas inclus.

Rapport annuel 2010

Rapport annuel de l’Association pour la promotion des services documentaires scolaires pour l’année 2010:

Mission

L’APSDS est une association professionnelle qui contribue au développement des services documentaires dans les écoles primaires et secondaires, publiques et privées, et dans les commissions scolaires du Québec, et qui en fait la promotion.

Objectifs

  • Favoriser l’utilisation pédagogique des centres de ressources documentaires;
  • Promouvoir la présence d’un personnel qualifié et compétent, au sein des services documentaires scolaires;
  • Promouvoir la documentation comme outil de formation et de développement de l’individu;
  • Faciliter le perfectionnement, la communication et la coopération entre les membres;
  • Promouvoir, chez les membres, le développement professionnel et la reconnaissance d’un standard élevé;
  • Mettre en évidence les réalisations de ses membres;
  • Agir comme représentant officiel de ses membres auprès d’organismes professionnels et autres;
  • Collaborer avec tout organisme œuvrant dans le monde de la documentation;
  • Promouvoir les nouvelles technologies de l’information et des communications comme outils de formation à l’apprentissage d’habiletés de recherche et d’organisation;
  • Promouvoir les services documentaires scolaires en regard du renouveau pédagogique;
  • Promouvoir la concertation et le partenariat avec les autres associations des divers milieux documentaires, au Québec ou ailleurs.

Services

  • Représentation officielle des membres auprès des organismes et du ministère de l’Éducation, du Loisir  et du Sport du Québec;
  • Promotion des bibliothèques scolaires dans tout le réseau, sur Internet et dans les médias;
  • Information aux responsables des bibliothèques scolaires;
  • Une publication: «Le Signet», bulletin électronique adressé à tous les membres;
  • Le Bottin des membres de l’Association;
  • Un congrès ou colloque annuel et interassociatif;
  • Diffusion des réalisations des membres sur le site Web de l’Association;
  • Le site Web, un lieu de ressourcement et d’échange en constante évolution.

Message de la Présidente

L’année 2010 a été une année stimulante qui s’est traduite par de belles réalisations et un travail d’équipe dynamique et efficace. La régionalisation a été au coeur de nos préoccupations puisque, autant pour les réunions du conseil d’administration et des différents comités que pour les journées de formation, nous avons privilégié des actions qui ont permis une augmentation de la participation des membres de différentes régions du Québec.

En effet, dans un premier temps, grâce au logiciel Skype permettant les conférences téléphoniques et visioconférences gratuites, nous avons pu nous concerter à maintes reprises sans avoir à se déplacer physiquement. Cela nous a fait économiser du temps, de l’énergie, et des montants substantiels en frais de déplacement. Cette nouvelle façon de faire a permis une belle flexibilité pour le travail collaboratif en brisant la barrière de l’éloignement pour les personnes provenant des régions plus éloignées.

Dans un deuxième temps, la bonne santé financière de l’Association due, en partie, à la belle réussite du Congrès des milieux documentaires du Québec de novembre 2009, a donné au conseil d’administration la possibilité d’offrir des formations en région plutôt que de proposer une seule journée centralisée à Montréal. Nous voulions favoriser une plus grande participation de nos membres tout en s’assurant d’une plus grande visibilité de l’APSDS un peu partout au Québec. Quant au Congrès des milieux documentaires, c’est unanimement que le conseil d’administration a décidé de maintenir sa participation à l’édition 2010 qui regroupera, cette année, neuf associations documentaires différentes.

Afin d’organiser ces évènements, nous avons mis en place deux comités, un premier qui avait le mandat de mettre sur pied, à l’intérieur du Congrès des milieux documentaires, un colloque sur les compétences informationnelles «Grandir, apprendre, comprendre: imaginer un continuum de compétences informationnelles au primaire et au secondaire». Ce comité était formé de Jocelyne Dion, Marie-Christine Savoie, Chantal Salois et moi-même. Je tiens à souligner le très beau travail de concertation de ce comité pour arriver à mettre en place un colloque de grande qualité.

Le deuxième comité de formation, composé de Johanne Patry, Marie-Christine Savoie, Chantal Salois et moi-même devait, tel que mentionné plus haut, s’attarder à évaluer la faisabilité de journées de formation dans différentes régions du Québec sans que le coût en devienne trop important. Nous avons pris la décision d’en organiser quatre à trois moments différents. Encore une fois, beaucoup de travail de préparation et de coordination de la part du comité ont été nécessaires mais nous avons obtenues de très belles réussites pour ces quatre formations. Je tiens à remercier chaleureusement les personnes qui nous ont permis d’organiser de façon aussi efficace ces journées régionales. Il s’agit de Louise Lefebvre pour la formation au Collège Durocher de Saint-Lambert, de Brigitte Roberts pour la formation à l’école Du Méandre à Rivière Rouge, de Johanne Patry, Marie-Christine Savoie et Diane Drolet pour la formation à Loretteville et Marie-Hélène Charest pour la formation à l’école Paul-Hubert à Rimouski.

Le volet information a été tout aussi dynamique, tout d’abord par les mises à jour régulières de notre site Web qui ont donné accès à une information continue et pertinente pour tout ce qui touche le milieu documentaire scolaire en plus de fournir plusieurs documents utilitaires produits par différents collaborateurs et réservés exclusivement aux membres de l’APSDS. On ajoute à cela les trois parutions de notre publication, Le Signet, qui ont offert des articles de qualité et des chroniques toujours fort intéressantes et appréciées. Je remercie d’ailleurs les personnes qui ont collaboré à ces divers écrits et documents et qui les ont généreusement partagés avec tous.

Chaque membre du conseil d’administration s’est aussi assuré de maintenir un contact privilégié, par courriel, avec les membres des régions dont il avait la responsabilité afin de transmettre les informations ponctuelles de l’Association tout au long de l’année.

Au niveau de la représentation de l’APSDS à divers comités, plusieurs personnes se sont relayées pour assurer une participation efficace à ces multiples rencontres:

  • D’abord, notre participation au 2e Congrès des milieux documentaires du Québec, sous le thème «Imaginer de nouveaux partenariats», m’a amené à faire partie du comité organisateur à titre de présidente de l’APSDS alors que la représentation au comité du programme a été assurée par Marie-Christine Savoie et Chantal Salois qui se sont fort bien acquittées de ce mandat.
  • De plus, j’ai été invitée à participer, en avril dernier, à un groupe de consultation sur les bibliothèques scolaires organisé par le MELS. Ce fut une rencontre des plus intéressantes qui a permis un consensus parmi tous les partenaires présents quant à la nécessité de poursuivre le Plan d’action sur la lecture à l’école.
  • Dans le même esprit, madame Jocelyne Dion a participé à trois rencontres de la Table de concertation pour le Plan d’action sur la lecture à l’école. Nous la remercions pour cette implication importante et je vous invite à lire le compte-rendu de ces trois réunions à la page 7 de ce rapport.
  • Les activités de la TAMDAQ (Table des milieux documentaire et archivistique du Québec) se sont également poursuivies cette année et cette table de concertation a concentré ses efforts dans la mise sur pied d’un comité sur le livre numérique, le COLINUM. Mesdames Marie-Christine Savoie et Jocelyne Dion ont participé, en alternance, à plusieurs rencontres de ce comité et Valérie Auclair a représenté l’APSDS à la réunion de septembre dernier de la TAMDAQ. Je les remercie pour leur engagement dans ce dossier et je vous invite à prendre connaissance du compte-rendu des rencontres à la page 16 de ce rapport.
  • Mary Moroska nous a assuré d’une belle collaboration pour faire rapport des activités de l’APSDS lors de conférences téléphoniques de la Canadian Association for School Librairies (CASL).
  • Il est aussi important de mentionner que Marie-Christine Savoie, présidente sortante de l’APSDS, a participé le 1er décembre 2009 à un reportage à la radio de Radio-Canada de la région de Sherbrooke au sujet du Plan d’action sur la lecture et de la situation actuelle dans les bibliothèques scolaires du Québec. J’en profite pour remercier personnellement Marie-Christine pour son support constant et sa grande disponibilité pour me guider et me conseiller durant ma première année à la présidence.

Merci également à nos deux employés contractuels, madame Huguette Legault, notre webmestre, et madame Chantal Côté, notre secrétaire administrative, pour leur travail très professionnel. Je tiens à remercier particulièrement madame Chantal Côté d’avoir participé bénévolement à toutes les réunions du conseil d’administration, ce qui a facilité grandement les suivis administratifs.

Finalement, je veux souligner la précieuse collaboration de tous les membres du conseil d’administration qui a permis une concertation efficace, dans une atmosphère dynamique et toujours très agréable. Le c.a. a d’ailleurs accueilli deux nouveaux membres pour l’année 2010, soit Chantal Salois, bibliothécaire à la commission scolaire Marguerite Bourgeois qui était responsable du recrutement et membre du comité de formation et Marie-Hélène Charest, bibliothécaire à la commission scolaire Des Phares qui était responsable du comité du site Web. La fin de cette année amène également trois départs au conseil d’administration: Johanne Patry à la vice-présidence et comité du Signet, Valérie Auclair à la trésorerie et responsable de la publicité et Pierre-Luc Trottier comme rédacteur en chef de notre publication Le Signet. Je tiens à les remercier pour les nombreuses heures bénévoles d’implication au c.a., en plus de leur dossier respectif, ainsi que pour la grande qualité du travail effectué.

Suite à ce rapport d’activités, il m’apparaît très clair que la raison d’être de l’APSDS, dont le nombre de membres ne cesse d’augmenter de façon constante, est encore et toujours des plus pertinentes!

Encore une fois, merci à tous les acteurs qui ont, de près ou de loin, contribués à cette réussite.

Martine Fortin
Présidente

Coalition en faveur des bibliothèques scolaires

La deuxième phase du Plan d’action sur la lecture se termine en juin 2011. Cette 2e phase a débuté en septembre 2008. Le tout premier Plan d’action avait été lancé en mai 2004 et s’échelonnait sur trois années scolaires, soit 2004-2005, 2005-2006 et 2006-2007. En 2008, le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport publiait un rapport d’évaluation qui laissait entrevoir le renouvellement et la poursuite du Plan d’action en proposant du soutien aux écoles et commissions scolaires dans les domaines suivants:

  • La formation du personnel enseignant
  • Un meilleur accompagnement des équipes-école
  • L’animation des bibliothèques
  • L’achat des ressources littéraires et documentaires
  • L’embauche de personnel spécialisé en bibliothéconomie
  • Le perfectionnement du personnel spécialisé de la bibliothèque

Finalement, en février 2008, suite au rapport d’un comité d’experts sur l’apprentissage de l’écriture, le ministère s’est doté d’un Plan d’action pour l’amélioration du français à l’école et a renouvelé le Plan d’action sur la lecture pour une autre période de trois ans, bonifié par l’ajout d’un programme d’embauche de bibliothécaires scolaires, une mesure évaluée à 22 millions de dollars par année.

Depuis le début du Plan d’action sur la lecture à l’école, la Coalition siège au comité conseil avec les représentants des organismes suivants:

  • Les partenaires interministériels, plus précisément des représentants du ministère de la Culture et des Communications (MCC)
  • Les partenaires du réseau de l’éducation: la Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ), l’Association des commissions scolaires anglophones du Québec (ACSAQ) et la Fédération des Comités de parents du Québec (FCPQ)
  • Les partenaires du milieu de la lecture: l’Union des écrivaines et écrivains du Québec (UNEQ), l’Association nationale des éditeurs de livres du Québec (ANEL) et la Coalition en faveur des bibliothèques scolaires
  • Le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport: le sous-ministre, monsieur Alain Veilleux, préside le comité, et les représentants de la Direction générale de la formation des jeunes, de la Direction des ressources didactiques et de la Direction générale des régions y siègent, de même que la responsable des programmes de français et coordonnatrice du Plan d’action sur la lecture à l’école, madame Lise Ouellet. Monsieur Michel Clément agit à titre de secrétaire du comité.

À cette date, le comité a tenu deux réunions pendant l’année 2010, les 7 janvier et 11 juin, et une conférence téléphonique, le 10 mars. Lors de la première réunion, la question de l’achat de livres québécois a retenu l’attention des membres du comité. Afin de réunir des données plus précises lors de la production des rapports, diverses mesures liées à la facturation par les libraires ont été envisagées. D’autre part, une opération de cueillette de données, en lien avec la Loi 51, a, pour une première fois, été mise en branle dans le réseau scolaire. Des actions de sensibilisation seront aussi menées auprès des conseillers pédagogiques en français à l’importance de notre littérature nationale et aux impacts économiques de l’industrie du livre québécois. De plus, le ministère s’est engagé à créer un comité de travail sur les implications relatives à l’arrivée du livre numérique en milieu scolaire.

Le programme d’embauche de bibliothécaires était aussi à l’ordre du jour de la réunion. Le ministère a présenté un bref bilan: 25 bibliothécaires, en 2008-2009, le même nombre en 2009-2010, et la prévision demeure la même pour 2010-1011, alors que 18 demandes ont été acheminées au ministère par les commissions scolaires.

Finalement, le ministère a présenté les résultats de la campagne de promotion dans les médias au cours de l’année 2008-2009, ainsi que les liens établis à l’aide d’un tableau intégrateur entre les actions du plan d’action sur la lecture et les mesures du plan d’action sur la réussite et la persévérance scolaire. Un DVD contenant les projets finalistes et les projets gagnants des prix de reconnaissance nationaux en lecture a été remis aux participants à la fin de la rencontre.

Madame Chantal Guérin a présenté un bref bilan des sommes dépensées par les commissions scolaires en 2008-2009 lors de la conférence téléphonique du 10 mars. Un pourcentage de 94% des sommes allouées ont été dépensées en moyenne, comparativement à la moyenne de 71% des dépenses en 2007-2008, année transitoire entre les 1re et 2e phases du Plan d’action. Un bilan plus exhaustif sera toutefois tracé lors de l’évaluation globale, à la fin des trois ans. La règle budgétaire est reconduite pour 2010-2011 et une somme totale de 15 millions est ainsi consacrée à l’achat de livres de fiction et de documentaires pour la bibliothèque scolaire, sous forme numérique ou imprimée. Cette somme provient du Ministère et des commissions scolaires pour chacune des écoles du Québec. À la fin de la conférence, les membres du comité ont exprimé leur préoccupation quant au renouvellement éventuel du Plan d’action. Monsieur Veilleux a manifesté beaucoup d’ouverture face au travail du comité puisqu’ils seront invités à réfléchir aux différents aspects de la lecture à l’école et des actions possibles pour mieux soutenir son développement.

À la réunion de juin dernier, le ministère a remis aux membres du comité la liste des projets de recherche en écriture et dont certains sont en lien avec la motivation et le niveau de lecture des élèves et avec l’appréciation des oeuvres littéraires. La question relative au processus de facturation des écoles en regard de l’achat de livres québécois a encore une fois fait l’objet de discussions; des écueils demeurent liés aux différents modes organisationnels des commissions scolaires et à la présence de bénévoles dans les bibliothèques des écoles primaires.

Madame Chantal Guérin a présenté et expliqué le projet de règle budgétaire 30270 pour l’année scolaire 2010-2011. À cette règle s’ajoute en annexe un tableau indiquant les sommes allouées par le ministère et celles attendues des commissions scolaires pour l’achat de livres de bibliothèque, pour un total national de 15M$. Elle a aussi remis un tableau résumant les actions du programme d’embauche de bibliothécaires incluant les données suivantes par région administrative: le nombre (69) de commissions scolaires éligibles (francophones et anglophones), le nombre (39) de commissions scolaires ayant embauché au moins un bibliothécaire, le nombre (10) de commissions scolaires en processus d’embauche, le nombre (46) de bibliothécaires embauchés et le nombre (20) de commissions scolaires qui n’ont encore présenté aucune demande. Ces données proviennent de données compilées le 7 juin.

Finalement, le ministère a déposé un bilan des actions réalisées durant l’année 2009-2010 relatives aux prix de reconnaissance, aux activités de formation en lecture (camps de lecture), à un outil de soutien, Direction-lecture, pour les directions d’école et à la présence du ministère dans les salons du livre à travers le Québec. Les participants ont ensuite suggéré des pistes de réflexion quant à la poursuite et au renouvellement du Plan d’action sur la lecture: quelle place au numérique? l’environnement de la bibliothèque? l’élargissement du volet lecture à la formation à la recherche et à l’exploitation de l’information?

Notre participation à cette Table de consultation nous a permis, jusqu’ici, de suivre les actions du ministère et d’en connaître les résultats dans les commissions scolaires, de suggérer des pistes d’action pour l’amélioration et une meilleure compréhension des différents volets du plan d’action et enfin, de participer aux discussions et réflexions quant à l’avenir de celui-ci après juin 2011.

Jocelyne Dion
Porte-parole de la Coalition
Octobre 2010

Pour consulter ce rapport annuel dans son entier, en version PDF, cliquez ici.

La section des commentaires est maintenant fermée sur cette page.