Pour les membres

Suivre l’actu numérique

Livres et autres ressources documentaires numériques en milieu scolaire: suivre les développements

Faire un don à l’APSDS

Suivre l'APSDS

Suivre l’APSDS / courriel

Pour recevoir les mises à jour du site par courriel:

Notre site

Sauf indication contraire, tout ce qui se retrouve sur ce site est sous license Creative Commons de type Attribution - Non commerciale - Partage à l'identique 2.5 Canada.

Sauf indication contraire, tout ce qui se retrouve sur ce site est sous license Creative Commons de type Attribution - Non commerciale - Partage à l'identique 2.5 Canada.

Les textes et documents accessibles seulement aux membres ne sont pas inclus.

L’APSDS, 20 ans de vie associative

Un article écrit par Yves Léveillé, en collaboration avec Andrée Bellefeuille, Paulette Bernhard et Jocelyne Dion; correction de Pierre Michaud.

Il était une fois…

Déjà, au milieu des années 1980, le souffle de l’APSDS était présent au sein du Comité québécois des moyens d’enseignement.

Le véritable coup d’envoi a été donné en 1987 lors d’une journée de formation organisée par le comité en collaboration avec l’ASTED, à Sherbrooke, sous le thème «Se perfectionner pour rayonner de ses compétences». Cent quatre-vingt sept personnes ont participé à cette rencontre avec beaucoup d’enthousiasme. Et puis, l’espoir et la conviction se sont installés dans l’esprit et le cœur des organisateurs. La nécessité de créer une association sectorielle dans le réseau scolaire pour regrouper le personnel des bibliothèques des écoles primaires et secondaires venait de se confirmer.

Dans l’intervalle, à partir de juin 1988, le comité d’étude sur les bibliothèques scolaires mandaté par le ministère de l’Éducation a conduit ses travaux dans toutes les régions du Québec. Son rapport, intitulé «Les bibliothèques scolaires québécoises: plus que jamais…» (1), a été rendu public au mois de juin 1989. Il soulève de grands espoirs dans les écoles et dans les commissions scolaires.

Un comité provisoire de fondation est à l’oeuvre. Il reçoit un accueil très favorable suite à sa proposition de fonder une association dont les objectifs seraient de briser le cercle de l’isolement, de stimuler les échanges professionnels et de faire une place significative au personnel de la bibliothèque dans l’école.

1989 – APSDS, enfin!

Le premier numéro du bulletin d’information L’Index, qui deviendra plus tard L’Index en bref, paraît en mars 1989. «L’APSDS, une espèce en voie d’apparition», y lit-on. L’Association du personnel des services documentaires scolaires est officiellement fondée le 27 avril 1989 et son premier conseil d’administration est élu dans le cadre du colloque «Les services documentaires à l’école: une impulsion nouvelle». Ce colloque a eu lieu à St-Hyacinthe et il a été organisé par les Services documentaires multimédia (SDM) avec la collaboration du comité provisoire de fondation. On dénombre cent cinquante et un membres ayant payé une cotisation de 30,00$. Déjà, lors de ce colloque, il est question d’informatique, de gestion et d’exploitation pédagogique, dans dix des cinquante-six ateliers offerts. L’enthousiasme est grand et l’humeur est joyeuse.

1990

À l’automne, à Ste-Foy, l’APSDS tient son premier congrès sous le thème «Quand les services documentaires font la différence». Les organisateurs proposent d’explorer six environnements qui influent sur l’organisation et l’action de la bibliothèque: pédagogique, culturel, humain, économique, technologique, physique. En même temps qu’elle prépare ce congrès, l’Association mène un sondage auprès de ses membres pour connaître leur opinion au sujet des recommandations du rapport du comité d’étude sur les bibliothèques scolaires. Le président fondateur Jean-Yves Théberge adresse une lettre au ministre de l’Éducation de l’époque, monsieur Claude Ryan, pour lui faire connaître la position de l’Association. Il y a urgence d’agir, notamment pour ce qui est du personnel, tel est le ton de cette lettre: «Nous sommes, Monsieur le ministre, à votre disposition pour que les bibliothèques scolaires deviennent un meilleur outil pédagogique».

Le conseil d’administration est vigilant et fait preuve d’entrepreneuriat. Il établit des ponts, amorce des collaborations et des échanges avec diverses associations du milieu documentaire telles que l’Association pour l’avancement des sciences et techniques de la documentation (ASTED), la Corporation des bibliothécaires professionnels du Québec (CBPQ), l’Association professionnelle des techniciennes et techniciens en documentation du Québec (APTDQ), Communication-Jeunesse, la Fédération des enseignants documentalistes de l’éducation nationale (FADBEN – France) et la Canadian Library Association (CLA).

1992

L’année 1992 sera marquée par trois événements majeurs: la publication du document «La bibliothèque scolaire: mission et objectifs» (2), la tenue d’un deuxième congrès sous le thème «Le partenariat: ma combinaison gagnante» et le changement du logo pour créer un impact visuel stylisé et moderne de l’Association.

1993

Au cours de l’année suivante, l’Association sera au premier rang parmi les associations et regroupements du secteur des bibliothèques et du livre dans l’organisation du Forum «Lire pour réussir» qui réunira près de quatre cents personnes. À la fin de 1993, après quatre ans et demi d’existence, L’Index aura été publié vingt-trois fois.

1994

«Être à son meilleur dans l’action» est le thème du troisième congrès de l’Association. Il a lieu à Montréal à l’automne 1994. Tous les textes du numéro thématique «La bibliothèque de l’école» publié par la revue Documentation et bibliothèques (3) de l’ASTED sont signés par des membres de l’APSDS, et ce n’est pas un hasard. L’Association est fortement impliquée dans le projet du ministère de l’Éducation «L’école informatisée Clés en main» dont un des volets portait sur l’approche pédagogique dans les centres de ressources documentaires en milieu scolaire.

1995

Malgré ses maigres ressources, l’Association est présente et active dans plusieurs dossiers et présentera en 1995 deux mémoires importants: en août, à la Commission des États Généraux sur l’Éducation, «Pour une bibliothèque branchée: au cœur du projet éducatif de l’école» et en octobre, au Secrétariat de la Conférence socio-économique sur l’utilisation des technologies de l’information et des communications en éducation, «La bibliothèque de l’école au coeur des réseaux de l’information».

1996

«Nous serons partout où l’action le commandera» affirme Jocelyne Dion, présidente de l’Association. Le premier site web de l’Association voit le jour au moment de la neuvième assemblée générale. L’Index virtuel prend forme. Les membres peuvent dorénavant prendre des nouvelles de leur association les yeux rivés à l’écran de leur ordinateur. L’Index format papier s’intitule dorénavant L’Index en bref. Le quatrième congrès «Sésame…ouvre-toi» a lieu à Québec en avril. «Nourrir ma passion, augmenter ma valeur» nous propose la conférencière Nicole Côté.

1997

Le document «La bibliothèque de l’école: tâches et compétences» (4) est publié à l’automne 1997. Le protocole de régionalisation de l’APSDS est adopté et diffusé aux membres. L’Association établit un nouveau partenariat en se joignant à la Table inter-associative des présidents d’associations du milieu documentaire québécois – CBPQ, ASTED, APTDQ, AAQ (Association des archivistes du Québec) et Réseau Biblio.

1998

Le congrès conjoint APSDS-ASTED, sous le thème «Contact» est l’événement marquant de 1998. Les résultats du petit test sous forme ludique «Êtes-vous ronchon ou bonbon» sont fort révélateurs. Les opinions progressistes ou conservatrices, relativement au développement des bibliothèques se retrouvent nez à nez.

1999

«10 ans de présence active» tel est le slogan retenu pour célébrer l’anniversaire de l’association en 1999. Un objectif d’atteindre cent soixante-dix (170) membres est avancé. «L’avenir est entre nos mains» énonce le président Yvon Joubert. Le conseil d’administration adopte un plan stratégique de relance en vue de consolider et d’augmenter le membership.

2000

L’Association mène une vaste et importante enquête sur les responsables des bibliothèques dans les commissions scolaires, les écoles primaires et secondaires ainsi que dans les établissements privés d’enseignement sur tout le territoire du Québec.

L’enquête visait principalement à identifier les responsables des bibliothèques afin de les informer du programme de formation inter-associations dans le cadre de la Politique de la lecture et du livre, de connaître les types ainsi que le statut d’emploi du personnel responsable des bibliothèques, de tracer leur portrait ainsi que leur répartition sur le territoire et dans les écoles.

2001

Au tournant du millénaire, l’Association vit une importante période de crise: finances, orientations, membership, repli sur soi, représentation du conseil d’administration. Bref, une proposition de dissolution est mise de l’avant. Elle est défaite lors de la réunion spéciale du 22 septembre 2001 à Trois-Rivières. Les huit membres du nouveau conseil d’administration se lancent à corps perdu dans la relance et la revitalisation de l’Association.

Rayonnement, visibilité, Index en bref, Index virtuel, site web, recrutement, partenariat, finances, briser l’isolement, reconnaissance professionnelle, formation continue, régionalisation, espoir, conviction… sont le menu quotidien des membres du conseil d’administration.

2002

L’énergie ne manque pas: en 2002, l’Association organise conjointement avec l’Association des bibliothèques publiques du Québec (ABPQ), l’Association nationale des éditeurs (ANEL) et d’autres partenaires le colloque «La médiation de la lecture auprès des jeunes: Le temps d’agir!» qui connaît un bon succès. Lors de l’assemblée générale du 25 octobre, le nom de l’association sera modifié: l’Association du personnel des services documentaires scolaires deviendra l’Association pour la promotion des services documentaires scolaires et gardera ainsi son sigle APSDS. L’idée est d’élargir la base de recrutement. Les membres adoptent le slogan «Des médiateurs pour la réussite de chaque élève» pour raviver la flamme chez le personnel de bibliothèque des écoles et pour mieux refléter le travail du personnel documentaire auprès des usagers, élèves et enseignants.

2003

Le plan d’action, en cinq points, proposé pour l’année 2003, est audacieux. Inspiré de la «Canadian Coalition of School Libraries», on crée la «Coalition en faveur des bibliothèques scolaires du Québec». Une quinzaine d’organismes et d’associations des secteurs de la bibliothèque et du livre y participeront. Également, dans cette volonté d’agir, le conseil d’administration mène un sondage sur les besoins de formation de ses membres.

2004

Le site web est mis à jour et renouvelé. Les médias parlent beaucoup des bibliothèques scolaires. Les actions des membres du conseil d’administration y sont pour quelque chose. On travaille très fort sur la régionalisation de l’Association en vue de mieux servir les membres, d’augmenter la représentativité et d’obtenir un plus grand rayonnement. L’assemblée générale adopte la résolution suivante: que l’Observatoire de la culture soit mandaté pour faire le point sur la situation actuelle du réseau des bibliothèques scolaires au Québec. Un mémoire «Briller parmi les meilleurs avec la bibliothèque scolaire», rédigé par Jocelyne Dion est présenté, en mars par la Coalition dans le cadre des Forums Place aux citoyens (volet Éducation).

2005, 2006

Au cours des deux années suivantes, les membres du conseil d’administration font preuve de beaucoup d’énergie et de conviction pour maintenir l’Association dynamique. Ils sont sur tous les fronts des questions concernant la bibliothèque de l’école, que ce soit la lecture, la médiation auprès des élèves ou la collaboration avec les enseignants. Le comité de recrutement mène une campagne très engagée en vue de fidéliser les membres et d’en recruter de nouveaux. «L’APSDS est une association professionnelle qui contribue à promouvoir chez les membres l’appartenance et le développement professionnel ainsi que la reconnaissance d’un standard élevé» lit-on sur le feuillet promotionnel.

Dans le cadre de «Montréal, capitale mondiale du livre», et pour souligner la journée nationale des bibliothèques scolaires, l’Association participe activement avec plusieurs partenaires à l’organisation d’un forum «Bibliothèques scolaires: Place à la lecture!». L’événement aura lieu à Montréal en octobre 2005. L’Association joint la «Table des milieux documentaire et archivistique du Québec (TAMDAQ)» et organise une journée ressource, combinée à l’assemblée générale de décembre 2006.

«Montréal, capitale mondiale du livre»

L’idée d’organiser un colloque est sérieusement analysée. Le conseil d’administration décide plutôt d’organiser deux journées de formation qui auront lieu en région en 2007. En Montérégie au mois d’août, le thème est «Le renouveau pédagogique @ la bibliothèque de l’école». On y dévoile la troisième mouture du site de l’Association. Puis, en décembre, dans la région de la Mauricie, le thème porte sur «L’offre technologique @ la bibliothèque de l’école». Les deux journées remportent un grand succès, ce qui permet à l’Association de bien servir ses membres, de se faire connaître et de renflouer ses coffres.

2008

Au cours de la dix-neuvième année, on procède à une refonte complète des Statuts et règlements de l’Association. Les deux changements majeurs concernent le mode d’élection, la représentativité et la durée des mandats des membres du conseil d’administration. L’Index en bref présenté en format numérique explose et prend une allure dynamique et très novatrice. Une journée de formation sous le thème «S’équiper pour mieux collaborer» se tient à Trois-Rivières à l’automne 2008.

2009

Les préparatifs de célébration sont en marche depuis plusieurs mois. On fête en région lors de rencontres spéciales auxquelles seront conviés les membres actuels, anciens et futurs. L’APSDS se joint à sept autres associations pour organiser le «Premier Congrès des milieux documentaires du Québec» qui aura lieu en novembre 2009 sous le thème «Investir le monde numérique».

Une espèce en voie de continuation

Pourquoi cette association? «Ce qui nous unit, c’est le travail que l’on fait en fonction des élèves du primaire et du secondaire.» Pour qui? «Au fond [pour] tous ceux qui ont ce dossier [la bibliothèque de l’école] soit dans la tête, dans le cœur, dans les mains, et parfois même dans les jambes» (5).

«Au coeur de l’action les irréductibles de l’APSDS» voilà le caractère des membres engagés dans l’Association depuis 20 ans selon une participante de la première heure, Paulette Bernhard.

En cette année de célébration modeste, il convient de rendre un hommage particulier à toutes celles et à tous ceux qui ont accepté de travailler au sein du conseil d’administration et dans les divers comités. Malgré plusieurs tempêtes, ils ont tenu le cap.

Des hommes et des femmes de croyance et de foi qui n’ont jamais baissé les bras. L’avenir de l’Association s’alimente de son histoire, intime et publique, depuis le premier jour de sa fondation. Les actions et les réussites de tous ordres sont nombreuses. Le bulletin d’information L’Index en bref en témoigne régulièrement depuis 20 ans. Il est nécessaire de faire valoir ces réussites et de s’en servir comme tremplin pour continuer d’aller de l’avant. Tous les membres de l’Association devront garder cette attitude de visionnaire afin de demeurer des médiatrices et des médiateurs de premier rang pour la réussite de chaque élève et de continuer à témoigner du professionnalisme de leurs actions et de leur engagement dans l’école.

_____________________________________

(1) Québec. Comité d’étude sur les bibliothèques scolaires. Les bibliothèques scolaires québécoises: plus que jamais. Rapport du comité d’étude. Québec. Ministère de l’Éducation. Direction générale de l’évaluation des ressources didactiques, 1989. XXIV-216 p. http://www.mels.gouv.qc.ca/publications/guide/16-7412.pdf
(2) APSDS. Association du personnel des services documentaires scolaires. La bibliothèque scolaire: mission et objectifs: document de réflexion. APSDS. novembre 1991. 22 p. http://web.archive.org/web/20040106124353/www.rtsq.qc.ca/apsds/ECRITS/PUBLIC/biblimo.html
93) ASTED. Association pour l’avancement des sciences et techniques de la documentation. «La bibliothèque de l’école». Documentation et bibliothèques. Vol. 40, no.4, oct.-déc. 1994, p. 189-252.
(4) APSDS. Association du personnel des services documentaires scolaires. La bibliothèque de l’école: tâches et compétences. APSDS. Octobre 1997. http://web.archive.org/web/20030826034940/www.rtsq.qc.ca/apsds/ECRITS/PUBLIC/biblitc.html
(5) Théberge, Jean-Yves. Pourquoi fonder cette association? L’Index. Vol. 1, no.1, mars 1989.


Quelques photos souvenirs des 4 à 6 qui ont été tenus au printemps 2009 dans le cadre des célébrations du 20e anniversaire de l’APSDS:

Quelques photos souvenirs des célébrations du 20e anniversaire de l’APSDS au Congrès des milieux documentaires 2009:


La section des commentaires est maintenant fermée sur cette page.