Pour les membres

Suivre l’actu numérique

Livres et autres ressources documentaires numériques en milieu scolaire: suivre les développements

Faire un don à l’APSDS

Suivre l'APSDS

Suivre l’APSDS / courriel

Pour recevoir les mises à jour du site par courriel:

Notre site

Sauf indication contraire, tout ce qui se retrouve sur ce site est sous license Creative Commons de type Attribution - Non commerciale - Partage à l'identique 2.5 Canada.

Sauf indication contraire, tout ce qui se retrouve sur ce site est sous license Creative Commons de type Attribution - Non commerciale - Partage à l'identique 2.5 Canada.

Les textes et documents accessibles seulement aux membres ne sont pas inclus.

Réaction de l’APSDS à l’article «Profession: bibliothécaire»: lettre à Jade Bérubé de La Presse

L’APSDS a envoyé le 16 novembre 2010 une lettre en réaction à un article de Jade Bérubé paru dans le Cahier spécial de La Presse – Salon du livre 2010:

Montréal, le 16 novembre 2010

Madame Jade Bérubé,

L’Association pour la promotion des services documentaires scolaires (APSDS) est une association qui regroupe des bibliothécaires et techniciens en documentation oeuvrant dans tout le réseau scolaire du Québec, tant au primaire qu’au secondaire.

À ce titre, nous voulons vous signifier à quel point il est décevant de constater le peu de considération que vous donnez au titre de bibliothécaire dans votre article intitulé «Profession: bibliothécaire». Nous vous rappelons que la profession de bibliothécaire professionnelle demande des études de 2e cycle universitaire, soit une maîtrise en sciences de l’information.

ll est donc désolant de constater le peu de connaissance que vous avez de cette profession pour affirmer qu’une maman bénévole, qui offre quelques heures de bénévolat dans une école primaire chaque semaine, puisse être affublée aussi facilement de ce titre. Nous n’enlevons rien ici au rôle que plusieurs de ces parents bénévoles jouent au quotidien pour permettre une utilisation continue des bibliothèques au primaire et ainsi stimuler l’intérêt de la lecture auprès des jeunes, mais il nous semble important de préciser que, contrairement à ce que votre article laisse croire, plusieurs personnes spécialisées en documentation (bibliothécaires et techniciens en documentation) sont impliquées dans le dossier des bibliothèques au primaire et travaillent de pair avec ces parents bénévoles pour les soutenir dans leur action et fournir l’encadrement professionnel nécessaire au développement de collections de qualité pour les jeunes des écoles primaires du Québec.

Selon vos affirmations, la profession de bibliothécaire serait en voie de disparition alors, qu’en fait, c’est tout à fait le contraire. La situation s’est grandement améliorée dans tout le réseau scolaire du Québec grâce à la mise en place, en 2008, du plan d’embauche de bibliothécaires professionnels, ce plan s’inscrit dans les mesures du Plan d’action sur la lecture à l’école du Ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport.

Par les différentes mesures du Plan d’action sur la lecture, les commissions scolaires ont pu s’assurer d’un support professionnel de la part des bibliothécaires afin de coordonner des services de qualité à offrir aux écoles. Ces professionnels sont appelés à travailler en collaboration avec les conseillers pédagogiques, les enseignants et les techniciens en documentation pour assurer des développements de collection bien équilibrés et en lien avec le Programme de formation, la mise en place de projets d’animation diversifiés et des actions concertées pour faire de la médiation de la lecture un objectif pédagogique commun.

Nous pensons qu’il est important d’avoir à coeur la valorisation de la profession de bibliothécaire pour ce qu’elle est vraiment. Si l’on veut reconnaître l’implication sociale d’une personne et son choix de bénévolat, c’est bien, mais il ne faut pas le faire au détriment de d’autres personnes et en bâclant une information qui s’avère malheureusement erronée.

Nous vous invitons à nous contacter pour un prochain article sur la réelle profession de bibliothécaire scolaire, il nous fera plaisir de vous faire connaître les mille et une facettes de cette très belle profession et dans quel contexte elle se vit dans le réseau scolaire du Québec.

Bien à vous,

Martine Fortin
Présidente

c.c. Madame Suzanne Colpron, responsable du cahier spécial du salon du livre au journal La Presse

Pour consulter la lettre envoyée à La Presse en version PDF, cliquez ici.

La section des commentaires est maintenant fermée sur cette page.